Qui est le P'tit Malet?

Fiche d'identité

Aymeric Malet

Le P'tit Malet

Du fait de ma taille (1m71) et de l'année d'avance que j'ai eu tout au long de ma scolarité et de mes études, le surnom de "P'tit Malet" m'était affectueusement donné au Lycée. Il correspond bien à l'image que je souhaite véhiculer de moi même sur ce site.

Histoire

En bref

  • 1990-2007: naissance d'une passion

    Naissance du P'tit Malet à Haguenau, en Alsace, que je quitte après quelques années seulement pour rejoindre le Sud et les Alpes, que je considère toujours comme un fief. La passion du vélo se développe, et avec elle, la découverte de nouveaux itinéraires et de nouveaux paysages. 120 km à 9 ans, 250 km à 14, puis 300, voire 400 les années suivantes: j'affectionne avant tout les longues distances.

  • 2007-2008: premiers voyages

    L'entrainement intensif se réduit durant mes études en Histoire, seconde passion de toujours et discipline qui m'ouvre les portes sur le monde. 17 ans: je ne suis pas encore majeur mais commence l'Aventure en Maroc, dans un premier voyage à vélo assez bref, mais qui sera le premier d'une longue série.
    Aussitôt (ou presque) le cap de ma majorité franchie, je traverserai l'Europe pour rejoindre Bucarest, lors d'un périple solitaire d'un mois. Malgré les difficultés, je me suis aperçu que cette façon de voyager me convenait parfaitement: aujourd'hui, je n'imagine pas une traversée sans ce mode de transport.

  • Juin 2009: découverte du Moyen orient

    Je veux aller plus loin. Je traverse la Turquie et la Géorgie sortant à peine d'un conflit avec son voisin Russe. Tout en m'attachant aux paysages, j'ai appuyé cette fois ci beaucoup plus l'aspect humain, n'hésitant pas à voir les populations, à leur faire confiance. En quelque sorte, ce voyage m'a un peu libéré de mon enveloppe timide et introvertie pour aller au contact avec les locaux.

  • Août 2010: un vieux rêve

    Je réalise un "vieux" rêve : franchir une partie de l'Himalaya par des pays, des routes, des cols qui fascinent encore les plus profonds de mon imaginaire. Malgré les nombreuses mésaventures, ce voyage, épique, reste comme l'un de ceux qui m'ont le plus marqué.

  • Janvier 2011: retour à Istanbul

    J'achève mon mémoire d'Histoire à Istanbul, ville de coeur qui constitue un formidable point de départ à deux nouveaux voyages, au Proche orient d'abord, où l'accueil syrien a bien souvent illuminé mes journées pluvieuses. Enfin, un pays dont tous les voyageurs accordent leurs louanges: l'Iran, aux gens parmi les plus chaleureux et à la culture unique.

  • Août 2012: l'Afrique méconnue

    Un chapitre se referme à la fin de mon séjour universitaire: celui du Moyen orient dont j'avais visité la plupart des pays. J'écrirai alors un nouveau chapitre en Afrique équatoriale au cours d'un voyage bouleversant en République Démocratique du Congo.

  • Décembre 2012: premiers pas en Amérique

    A la fin de mes études, je décide de vivre en Amérique du Sud, pendant près de 3 ans, profitant de mon temps libre afin de partir à la découverte de ce continent que je ne connaissais alors pas. Se suivent plusieurs voyages sur l'Altiplano et une traversée de l'Amérique centrale, avant de retourner en France.

  • Novembre 2015: retour en France

    En 2015, mon voyage en Birmanie annonçait un retour aux sources: l'Asie. Je retourne travailler en France et me lance sur de nouvelles destinations: je renoue avec l'Asie centrale avant de me lancer en 2017 à l'assaut des cimes du massif de l'Altaï.

  • A suivre

Hey, le P'tit Malet est aussi sur Facebook!

Rejoignez-moi